Comment entretenir son véhicule ?

Comment entretenir son véhicule ?

24 janvier 2019 Non Par Bricolage & Outillage

Entretenir son véhicule, qu’est-ce que ça signifie ? Il s’agit de contrôler l’état de sa voiture tout au long de l’année et plus particulièrement avant des départs en vacances ou avant un contrôle technique.

Pour éviter ou anticiper des réparations il y a quelques étapes basiques à effectuer. Des contrôles périodiques, mensuels et annuels, en plus de votre vigilance quotidienne.

Contrôle périodique ou mensuel :

  • Pensez à vérifier régulièrement la pression et l’état de vos pneus :
    Un pneu sous gonflé et anormalement usé risque d’éclater ou de se déformer et de se déchirer. La préconisation de pression des pneus est située sur la portière côté conducteur ou dans le carnet d’entretien du véhicule. Le mieux est de mesurer la pression à froid.
  • L’état du pare-brise et des phares :
    La visibilité est tout aussi importante que le fait d’être vu sur la route. Il faut donc s’assurer que vos feux fonctionnent correctement et que votre pare-brise est propre et sans impact. Vos phares ne doivent pas être fissurés et il ne doit pas y avoir de condensation ou d’eau à l’intérieur.
    Un défaut d’éclairage peut amener à une contravention de 145€, voire une immobilisation du véhicule.
  • Assurez-vous également que vos essuie-glaces soient encore en bon état :
    S’ils font du bruit ou des traces à chacun de leurs passages c’est qu’ils sont usés. Dans l’idéal il faudrait les changer tous les ans, mais tout dépend de la fréquence d’utilisation.
  • Vérifiez les niveaux :
    Niveau de liquide de frein, niveau d’huile moteur, niveau de liquide de refroidissement, de direction assistée et du liquide de lave-glace.
  • Le niveau du liquide de frein doit se situer entre les repères minimum et maximum. Si un manque est détecté il faut vérifier l’état des freins et refaire un niveau.
  • Le niveau de liquide de refroidissement doit aussi être entre les repères min. et max. Il convient de vérifier le niveau sur un sol plat et lorsque le moteur est froid. Au besoin compléter avec du liquide de refroidissement uniquement, compatible avec votre véhicule.
  • Idem pour le contrôle du niveau de liquide de direction assistée (logo du volant) et pour le niveau d’huile moteur.
  • Pour l’huile moteur rien de plus simple : tirez la jauge, essuyez-la à l’aide d’un chiffon et replongez-la. Retirez à nouveau la jauge et veillez à ce que de l’huile se trouve entre les graduations min. et max. Ne complétez qu’avec une huile moteur appropriée à votre véhicule (élément vérifiable dans le carnet ou sur internet).

Contrôle annuel :

En plus du contrôle périodique, inspectez chaque année les éléments suivants :

  • L’état de vos plaquettes et disques de frein:
    Facilement visible lorsque vous tournez ou démontez la roue (selon les jantes).
    Les plaquettes doivent être assez épaisses (au delà de 4 mm), sinon c’est qu’elles sont usées. Regardez d’abord dans votre carnet les normes concernant votre véhicule. Sachez que les plaquettes avants sont toujours plus sollicitées que les plaquettes arrières.
    Faites aussi attention à l’état des disques. La surface doit être lisse, sans grosses rayures et avec une profondeur de rebord adéquate.
    Ce contrôle visuel permet d’anticiper le changement des plaquettes et des disques mais l’avis d’un professionnel est recommandé.
  • Le filtre habitacle doit être changé s’il est sale et plein de poussières. En attendant de le changer vous pouvez l’aspirer pour le nettoyer un maximum et le replacer. Cette solution n’est que temporaire.
  • En fonction des kilomètres que vous effectuez, la vidange peut être réalisée chaque année (tous les 15 000 km). Il est judicieux de changer le filtre à huile et le filtre à carburant en même temps et d’en profiter pour changer également le filtre à air et le filtre habitacle.
  • Avant un départ en vacances ou un passage au contrôle technique :
    Vérifiez les fixations de la voiture, la carrosserie (il ne doit pas y avoir des parties saillantes ou mal fixées) et la ligne d’échappement (pas de risque de chute d’un élément). La direction (pas de jeu dans le volant) et le poste de conduite (mauvais fonctionnement du klaxon, sièges mal fixés…) doivent être également regardés avec attention.

N’oubliez pas d’avoir toujours dans votre coffre un triangle de signalisation, un gilet jaune et un cric (normalement rangé avec la roue de secours).