Comment se constituer une caisse à outils pour entretenir son véhicule ?

Comment se constituer une caisse à outils pour entretenir son véhicule ?

24 janvier 2019 Non Par Bricolage & Outillage

L’outillage indispensable pour entretenir son véhicule

Savoir entretenir son véhicule est important mais si vous n’avez pas l’équipement nécessaire cela risque de vous compliquer la tâche. Pour réparer une mauvaise fixation, changer ses plaquettes de frein ou réaliser la vidange de son véhicule il faut se constituer une boîte à outils avec les indispensables.

La boîte à outils parfaite :

Il n’est pas nécessaire d’acheter une multitude d’outils si vous n’êtes pas un fin connaisseur ou un professionnel de la mécanique automobile. Des outils basiques mais de qualité suffisent !
Pour se constituer une bonne caisse à outils de base il vous faut des tournevis, des clés, des douilles et des embouts, des pinces ainsi qu’un marteau et une lampe.

  • Les clés : Préférez des clés mixtes et des clés polygonales (contre-coudées) qui conviendront à différentes réparations. L’idéal est de posséder une série de clés allant de 6 à 24 mm.
    Idem pour les clés à pipe, très utiles pour serrer et desserrer des écrous. Munissez-vous des tailles 30 et 32 mm en plus d’une série de plus petite dimension.
    Les clés Allen sont les grandes amies des bricoleurs en tout genre ! Pour la mécanique auto prenez des clés de 5 à 14 mm, et si ça rentre dans votre budget choisissez-les avec une tête sphérique. Les clés Torx de T10 à T50 sont aussi conseillées.
  • Les douilles et embouts : Achetez un coffret de douilles et embouts de 4 à 32 mm et en 1/2”, 1/4” ou 3/8” pour commencer. Vous pourrez compléter votre collection si besoin au fur et à mesure. Ces coffrets sont dans la plupart des cas composés d’une clé à cliquet qui facilitera les mains d’oeuvre.
  • Les pinces : Il vous faut impérativement une pince multiprise, une pince universelle et une coupante. Elles vous serviront pour tous types de réparations et aussi dans vos travaux à la maison.
  • Les tournevis : Privilégiez des tournevis plats et cruciformes. Ce sont les plus courants. Le mieux étant d’en avoir 3 de chaque au minimum. Si vous le pouvez prenez aussi des tournevis Pozidriv et Torx. Les tailles les plus utilisées sont de 6 à 10 mm.
  • Autre outillage : Munissez-vous d’un marteau de mécanicien 300g, d’une lampe baladeuse, d’un burin et d’un cutter. Pour ceux qui le souhaite, une clé à chocs permet de (dé)boulonner rapidement sans effort. Une clé dynamométrique permet des vissages précis et faciles.
  • Les accessoires : Cela semble évident mais on y pense pas forcément avant de commencer les réparations. Vous aurez forcément besoin d’un chiffon, de gants, de dégrippant et peut-être de nettoyant frein. Sans oublier le cric et la chandelle ! Un bac de vidange est nécessaire pour changer l’huile. Les papiers à poncer sont aussi utiles pour réparer de petits impacts sur la carrosserie. Un chariot de déplacement peut être utile si vous travaillez souvent sous la voiture. Pour les mécanos avertis vous pouvez avoir besoin : d’une clé de filtre à huile, de pinces circlips, pince à cosses, testeur pique-fils, un multimètre, un miroir d’inspection, une jauge d’épaisseur et un jeu de chasse-goupilles.

Avant d’acheter :

N’oubliez pas de vous renseigner sur la qualité du produit avant d’acheter. Veillez à ce que les outils soient en Chrome Vanadium, c’est un gage de qualité de l’acier vous permettant ainsi de les garder plus longtemps. La qualité d’usinage est bien sûr le point qui vous garantira une longue durée de vie de l’outil et surtout un minimum de risque à l’utilisation (comme le ripage par exemple).

Vous avez dorénavant toutes les clés en main pour vous constituer une belle caisse à outils !